Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Oeil de Brutus

LE VIEUX CORDELIER n°10 - 2 décembre 2012

2 Décembre 2012 , Rédigé par L'oeil de Brutus Publié dans #Le Vieux Cordelier

Diapositive1-copie-1

Le Vieux Cordelier se veut être le relais de toute pensée à même d’animer le débat sur la défense des valeurs républicaines de la France.

En dehors des articles de L’œil de Brutus, les liens donnés ci-après ne sauraient en aucun cas indiquer systématiquement une adhésion pleine et entière aux propos de l’auteur.

 

« Notre peuple porte de graves blessures, mais il suffit d’écouter battre son cœur malheureux pour connaître qu’il entend vivre, guérir, grandir. Le jour va venir où, rejetant les jeux stériles et réformant le cadre mal bâti où s’égare la nation et se disqualifie l’Etat, la masse immense des français se rassemblera sur la France. »

Charles De Gaulle.

 

Editorial – Jusqu’à quand ?  

Depuis déjà 4 ans, de nombreux analystes annoncent la sortie prochaine de la zone euro de la Grèce (lire l’article de Laurent Pinsolle). Mais tels des médecins sadiques adeptes de l’acharnement thérapeutique, la Troïka néolibérale (BCE, FMI, commission européenne) arrive toujours à trouver la dose minimale qui permet au patient de survivre à coups de thérapies de choc, enfonçant toujours un peu plus le peuple grec vers le tiers-monde. Les leçons de l’Amérique latine des années 80-90 n’ont donc servie à rien. La Grèce vient d’obtenir son deuxième rabais, mais il y a fort à parier que celui-là, comme les autres, ne servira à rien (lire l’article de Jacques Sapir) : même le FMI n’offre pas d’horizon de sortie de crise avant … 2020 ! La situation sociale du pays est déjà sous très forte tension. Nul doute que la cocotte-minute explosera avant cela. La seule question est donc : quand ?

Le conflit israélo-palestinien relève de la même approche : les solutions et les responsabilités sont connues, n’en déplaisent aux extrémistes et idéologues de tous bords (lire l’article d’Alain Gresh) qui prennent les populations, tant israéliennes que palestiniennes, en otage. Là aussi, donc, la question est quand aurons-nous des dirigeants occidentaux capables de mettre les protagonistes au pied du mur et face à leurs responsabilités ?

Les banques françaises semblent toujours être au bord du gouffre (lire l’article d’Eric Verhaeghe) ; comme l’Etat semble toujours incapable de reprendre en main une décentralisation qui part à vau-l’eau, ce sont des initiatives locales qui prennent le dessus (lire Le Point) ; sur l’implication des salariés dans la « gouvernance » d’entreprise, les mesures prises relèvent bien plus du symbole que d’autre chose (lire l’article d’Eric Verhaeghe) et pendant ce temps là les médias grand publics continuent à afficher leur parti-pris idéologiques, quand ce n’est pas leur incompétence (lire les articles de Theux et de Frédéric Lordon). Jusqu’à quand ?

 

BANQUES

Les banques françaises à la merci d’une fuite des capitaux

Éric Verhaeghe, Atlantico.fr, 19-nov.-12.

Mots clés : Banques France finances Crédit Agricole Société générale leverage crédits dettes.

Extrait : « Les banques françaises sont très bien gérées : cette vérité officielle longtemps véhiculée par les économistes est aujourd'hui mise à mal par les faits. Le Crédit Agricole a annoncé une perte abyssale de près de 3 milliards d’euros au troisième trimestre 2012. »

 

COLLECTIVITES LOCALES

L'Alsace fusionne ses collectivités locales !

Le Point, 24-nov.-12.

Mots clés : Alsace collectivités locales décentralisation.

Extrait : « Les élus alsaciens ont adopté samedi à Strasbourg le projet de création d'une "collectivité territoriale d'Alsace", qui pourra, selon ses partisans, "gagner en efficacité et en simplicité" et "renforcer le poids politique de la région". Les 122 membres du conseil régional et des conseils généraux du Bas-Rhin et du Haut-Rhin ont approuvé le projet de fusion des trois assemblées à une large majorité (108 pour, 5 contre, 9 abstentions). Les électeurs alsaciens se prononceront lors d'un référendum qui devrait avoir lieu le 7 avril 2013. Cette collectivité pourrait voir le jour en 2015. »

 

CONFLIT ISRAELO-PALESTINIEN

Tsahal sur le pont d'Allenby

Amnon Kapeliouk, Manière de voir, nov-12.

Mots clés : Israël Palestine armées Tsahal Lanzmann Palestiniens armées.

Extrait : « Notre armée est pure (...), elle ne tue pas d’enfants. Nous avons une conscience et des valeurs et, à cause de notre morale, il y a peu de victimes [palestiniennes]. » Ainsi parlent, sans être contredits, des généraux israéliens dans « Tsahal », le film réalisé par Claude Lanzmann neuf ans après « Shoah »… (Novembre 1994.) »

 

Libérer les Palestiniens des mensonges de Bernard-Henri Lévy

Alain Gresh, Blog Le Monde diplomatique, 20-nov.-12.

Mots clés : BHL Hamas Palestiniens Palestine Israël Gaza.

Extrait : « L’homme est entré à Gaza sur les tourelles d’un char israélien début 2009, lors de l’opération « Plomb durci ». Il n’a rien vu à Gaza, aucun crime, aucune violation du droit international. Pour justifier une opération qui a fait plus de 1 400 morts du côté palestinien (en majorité des civils), il a utilisé les mêmes arguments, les mêmes mensonges qu’invoquait l’armée française durant la guerre d’Algérie — ces arguments que défendaient le général Bigeard, à qui le gouvernement de gauche rend hommage ce 20 novembre, et certains intellectuels de l’époque (oui, il existait des intellectuels affirmant que la torture n’était pas pratiquée en Algérie). »

 

ECONOMISTES

Economistes, institutions, pouvoirs

Frédéric Lordon, Blog Le Monde diplomatique, 21-nov.-12.

Mots clés : Economistes institutions pouvoirs Spinoza gouvernments corruption éthique médias déontologie idéologies pensée Becker philosophie néolibéralisme conflits d'intérêts PSE AFEP AFSE CNRS.

Extrait : « Sur un sujet à haute teneur polémique comme celui d’aujourd’hui, il est peut-être utile de ne pas céder immédiatement à l’envie (pourtant fort légitime) de la castagne et, au moins au début, de maintenir quelques exigences analytiques, conceptuelles même. Pour commencer donc, et dût la chose vous surprendre, voici ce que dit la proposition 12 de la partie III de l’Ethique : « L’esprit s’efforce autant qu’il le peut d’imaginer ce qui augmente la puissance d’agir de son corps. » La chose ne vous paraîtra sans doute pas aller de soi à la première lecture, mais cette proposition livre ni plus ni moins que le principe de l’idéologie, à savoir que la pensée est gouvernée par des intérêts à penser, mais de toutes sortes bien sûr, très généralement les intérêts du conatus, c’est-à-dire tout ce qui peut lui être occasion de joie (c’est-à-dire d’augmentation de la puissance d’agir de son corps). »

 

ENTREPRISES

L’introduction des salariés dans les conseils d’administration est-elle à la hauteur de ce que font nos voisins européens ?

Éric Verhaeghe, Atlantico.fr, 23-nov.-12.

Mots clés : Salariés entreprises conseils d'administration compétitivité Ayrault syndicats dialogue social Allemagne.

Extrait : « Comme le proposait le rapport Gallois, deux représentants des salariés vont être désignés pour siéger dans les conseils d’administration des entreprises bénéficiaires du crédit d’impôt. Mais le capitalisme français souffre de la maladie du mutisme social. »

 

GRECE

Grèce: seule l’annulation de la dette peut apporter un début de solution

Jacques Sapir, Russeurope, 20-nov.-12.

Mots clés : Grèce défaut dette Europe monnaie dévaluation France.

Extrait : « La Grèce fait, à nouveau, la une des journaux. Le problème qui semble se poser est de savoir si les créditeurs européens accepteront de payer encore la somme de 44 milliards pour ce pays. Dissipons immédiatement ce faux suspense, la réponse est « oui ». Mais cela sera-t-il efficace ? La réponse est clairement « non ». Ajouter de la dette à la dette ne servira rigoureusement à rien, mais contribuera à alourdir la facture des contribuables européens dans une période de récessions généralisée. Après la restructuration de 107 milliards de dettes privées de ce printemps, la dette souveraine grecque atteint toujours 287 milliards d’Euros. C’est une somme considérable, rapportée au PIB du pays. Si on lui accorde les 44 milliards demandés, dont une partie aurait dû, en réalité, être payée dès juin 2012, on atteint les 331 milliards. Ceci représentera 168% du PIB (197,1 milliards d’euros) à la fin de 2012. Or, les opérateurs de marché estiment en général qu’une dette souveraine pose de sérieux problèmes si elle excède les 120%. Compte tenu de la baisse du PIB en Grèce, cela aurait impliqué que le montant même de cette dernière baisse, de 276 milliards au premier trimestre 2009 à 236,5 milliards aujourd’hui. On voit que l’on est loin du compte. »

 

En Grèce, la sortie de l’euro s’approche

Laurent Pinsolle, Gaulliste libre, 21-nov.-12.

Mots clés : Grèce Europe monnaie rigueur.

Extrait : « Sur les marchés, c’est désormais le calme plat. Mais on peut se demander si nous ne sommes pas dans l’œil du cyclone. Après tout, la situation économique reste très préoccupante puisque la zone euro vient de retomber en récession. Mais surtout, la situation grecque ne cesse de se détériorer. »

 

MEDIAS

Pourquoi les journalistes sont-ils nuls en économie ?

Theux, L'Espoir, 20-nov.-12.

Mots clés : Journalistes lycée éducation nationale Pébereau microéconomie néolibéralisme médias presse.

Extrait : « La tendance actuelle des médias nationaux consiste à diffuser l’idée selon laquelle les Français seraient nuls en économie. Cette analyse, basée sur un « sondage » réalisé par l’IFOP, permettrait d’expliquer le manque de compréhension de nos compatriotes vis-à-vis de notre environnement économique. En d’autres termes cela expliquerait la résistance des Français au néolibéralisme, qui est un système économique tellement performant que seuls des ignares peuvent le rejeter. Une marche a été franchie avec la publication d’un article de challenges intitulé : « Les Français sont nuls en économie : est-ce la faute des profs ? » »      

 

SOUVERAINETE

"La neutralisation de la question de la souveraineté" par András Jakab

Magali Pernin, Contre la cour, 25-nov.-12.

Mots clés : Souveraineté identité Allemagne Constitution Autriche Europe démocratie Nation Jakab            .

Extrait : « J'abandonne aujourd'hui le terrain de l'actualité pour vous parler d'un article qui a retenu mon attention cette semaine. Il s'agit d'un article signé András Jakab, maitre de conférence à l'université de Liverpool, et portant le titre alléchant suivant: « La neutralisation de la question de la souveraineté: stratégies de compromis dans l'argumentation constitutionnelle sur le concept de souveraineté pour l'intégration européenne ». »

 

UMP

La droite la plus bête du monde

Alain Garrigou, Blog Le Monde diplomatique, 20-nov.-12.

Mots clés : Droite UMP politique Fillon Copé Sarkozy sondages droitisation.

Extrait : « Dans une carrière peu brillante quand elle ne fut pas catastrophique, Guy Mollet a au moins laissé un jugement acéré en évoquant « la droite la plus bête du monde ». Il est vrai que c’était sous la IVe République et que la Section française de l’internationale ouvrière (SFIO), qu’il dirigea pendant près de vingt ans, ne fut pas toujours exemplaire. Pourtant au spectacle aujourd’hui offert par la droite française, sa formule assassine retrouve quelques vérités. Les primaires UMP ressemblent à un point d’orgue ; et comme en musique, celui-ci conclut et dure. »

 

Fillon – Copé, l'attaque des clowns

Yohann Duval, 19-nov.-12.

Mots clés : Fillon Copé UMP.

Extrait : « La bataille électorale entre François Fillon et Jean-François Copé vient de toucher à sa fin. Ou presque : au terme d'un véritable psychodrame, où les deux candidats ont successivement revendiqué la victoire sans attendre la fin du dépouillement, personne ne peut prétendre avoir gagné. À vrai dire, c'est l'UMP dans son ensemble qui sort perdante de son propre congrès. Le nouveau président du parti n'est donc toujours pas connu, mais l'issue du scrutin a-t-elle encore une importance après une soirée aussi grotesque ? »

 

Cette semaine sur L’œil de Brutus :

 

L'ARNAQUE DU CALCUL DE L'INFLATION (partie 2/2)

Extrait : « la part des loyers dans les dépenses des ménages est évaluée à 5,9% (Voir remarque en bas de page) (autant que les restaurants et à peine plus que l’ameublement ou l’habillement). Pourtant, l’association nationale d’information sur le logement l’évaluait en 2008 à 34% pour les ménages parisiens, et avec la crise économique, il est plus que probable que ce taux a largement augmenté. Pour l’ensemble de la France, la commission des comptes du Logement l’évalue à 22,3 % en 2010. Bref, on peut multiplier les statistiques : le quota pris en compte par l’INSEE est à mille lieux de la réalité et en frise le ridicule. Les dépenses énergétiques (Electricité, gaz, fioul) sont du même registre. Et évidemment, pour compenser cela, d’autres dépenses (santé, loisir, restaurant, habillement, ameublement, services récréatifs, « autres dépenses ») sont artificiellement gonflées. »

 

L’ARNAQUE DU MODE DE CALCUL DE L’INFLATION (Partie 1 / 2)

Extrait : « C’est le seul et unique objectif de la BCE : la maîtrise de l’inflation (inférieure à 2%). Qui suit quelque peu les questions économiques entend d’ailleurs régulièrement que cela est indispensable à la bonne santé de l’économie. On pourra épiloguer plus tard sur la pertinence de cette assertion. Mais avant de cela, il faudrait plutôt voir si l’inflation est réellement maîtrisée, car telle ne semble pas être la perception de nombre de Français.»

 

L'IDEOLOGIE NEOLIBERALE ET SON BOUC EMISSAIRE - Conclusion sur la FONCTIONNAIROPHOBIE (partie 4/4)

Extrait : « Encore une fois, il ne s’agit pas ici de nier le besoin de réforme et de la fonction publique et du service public. On pourra également objecter que les déviances bureaucratiques sont le propre de toutes structures dès lors qu’elles dépassent une certaine taille critique. Combien de salariés de grandes entreprises ne se plaignent pas de la bureaucratie, des lenteurs ou encore des indicateurs tatillons de leur siège ?

Aussi, la fin ne justifie pas les moyens. Les approximations et les manipulations, quand ce ne sont pas les mensonges, ne servent en rien une louable volonté de réforme. Car cette manière de faire masque d’autres objectifs bien moins avouables, en particulier la vision idéologique d’un Etat défaillant par nature qu’il convient de réduire à la portion la plus congrue possible dans l’espoir de l’eschatologie néolibérale de disparition complète de l’Etat (rejoignant en cela, et ce n’est pas le moindre des paradoxes, l’eschatologie communiste), quand ce n’est pas une vision clairement cynique de prédation d’un bien commun – l’Etat – pour le service des intérêts privés..»

 

 

Editions précédentes :

 

Le Vieux Cordelier n°9 – 25 novembre 2012.

Le Vieux Cordelier n°8 – 18 novembre 2012.

Le Vieux Cordelier n°7 – 10 novembre 2012.

Le Vieux Cordelier n°6 – 2 novembre 2012.

Le Vieux Cordelier n°5 – 27 octobre 2012.

Le Vieux Cordelier n°4 – 19 octobre 2012.

Le Vieux Cordelier n°3 – 13 octobre 2012.

Le Vieux Cordelier n°2 – 7 octobre 2012.

Le Vieux Cordelier n°1 – 29 septembre 2012.

21 septembre 2012

15 septembre 2012.

7 septembre 2012.

1erseptembre 2012.

25 août 2012.

19 août 2012.

12 août 2012.

4 août 2012.

29 juillet 2012.

21 juillet 2012.

14 juillet 2012.

6 juillet 2012.

30 juin 2012.

23 juin 2012.

17 juin 2012.

10 juin 2012.

03 juin 2012.

26 mai 2012

19 mai 2012.

12 mai 2012.

5 mai 2012.

 

Avril 2012 :

2012/17.

2012/16.

2012/15.

2012/14.

 

Mars 2012 :

2012/13.

2012/12.

2012/11.

2012/10.

 

Février 2012 :

2012/9.

2012/8.

2012/7.

2012/6.

 

Janvier 2012 :

2012/5.

2012/4.

2012/3.

2012/2.

2012/1.

 



 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article