Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Oeil de Brutus

NON, L’INFLATION NE RIME PAS AVEC REVOLUTION

24 Janvier 2011 , Rédigé par L'oeil de Brutus Publié dans #Idées

Cet article est une réponse à la chronique de Mr Pierre-Antoine Delhommais, "Inflation rime avec révolution", parue dans l'édition du 23/01/2011 du Monde : http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/01/22/inflation-rime-avec-revolution_1469136_3232.html#xtor=AL-32280184

 

 

 

 

 

Monsieur Delhommais,

 

 

 

Appréciant généralement vos analyses, je me permets de réagir à votre chronique du 23 janvier 2011. N’étant pas abonné au Monde, j’abuse donc de votre messagerie (je me suis également permis de faire paraître cette réponse sur mon blog : http://loeildebrutus.over-blog.com/ ). L’expression « inflation rime avec révolution » me paraît effectivement être un raccourci que j’ose qualifier de simpliste.

 

Nous pourrions certes disserter longuement sur la pertinence des approches keynésienne ou monétariste. Là n’est pas le propos. Tout juste au passage, me permets-je de remarquer, qu’en dehors de leurs conceptions de la monnaie, ce sont bien les dogmes néolibéraux de dérégulations maximalistes qui ont conduit aux catastrophes économiques que nous connaissons depuis 3 ans.

 

Par votre article, vous soutenez qu’historiquement les révolutions sont souvent causées par l’inflation. Voici donc quelques contre-exemples historiques :

-          Tout au long des trente glorieuses, la France a connu une très forte inflation. On peut pourtant difficilement affirmer que la période fut économiquement malheureuse et génératrice de révolution.

-          L’inflation générée par les chocs pétroliers des années 1970 n’a pas entraîné de révolution dans les pays occidentaux, pourtant les plus dépendants des ressources pétrolières.

-          Les afflux d’or en Espagne et au Portugal au 16e siècle, que vous avez si justement cités, n’ont pas provoqué la chute des royautés en place.

Nous pourrions multiplier les exemples … et les contre-exemples !

 

Certes, la spirale inflationniste non maîtrisée, comme ce fut le cas pour la République de Weimar, entraîne mécaniquement une baisse du pouvoir d’achat et par ricochet un mécontentement de la population. Mais de là à réduire la chute de Ben Ali ou les troubles dans les régimes dictatoriaux d’Egypte, d’Algérie ou encore de Jordanie à une simple question d’inflation ! Je trouve même cela choquant de résumer la révolte d’un peuple qui refuse l’enfermement de sa société civile à une simple question de mécontentements d’ouvriers aux ventres vides qui, tel le chien mécontent d’être mal nourri, mord la main de son maître.

 

En outre, inflation ne signifie par forcément perte de pouvoir d’achat : si les salaires  augmentent à un rythme au moins égal à celui des produits de consommation, ce pouvoir d’achat ce maintien pendant que la valeur réelle des actifs monétaires – et donc des dettes … - diminuent. Alors que la crise actuelle a été générée par un volume excessif de dettes (initialement privées puis publiques), il serait à contrario pertinent de se demander si une inflation maîtrisée ne serait pas un très bon outil pour desserrer l’étreinte. C’est d’ailleurs le choix qu’ont fait la plupart des grandes puissances, à commencer par les Etats-Unis, la Chine ou encore le Royaume-Uni, sauf … l’Europe qui reste accrochée à son sacro-saint dogme monétariste, pénalisant ainsi ses exportations, entravant ses Etats de toute liberté de manœuvre et confirmant bien la vision de Hubert Védrine que l’Europe est en train de devenir « l’idiot du village planétaire ». In fine, je pose la question : à qui profite le crime ?

 

En conclusion, l’inflation n’est certes pas forcément la panacée à l’assainissement de l’économie. Ce n’est pas pour autant la mère de tous les maux. Et affirmer que l’inflation c’est la révolution relève de la même approche dogmatique qui nous claironne, sans jamais réellement argumenter, que « le protectionnisme c’est la guerre ».

 

Cordialement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article