Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Oeil de Brutus

IMMIGRATION & DEVELOPPEMENT

16 Août 2010 , Rédigé par loeildebrutus.over-blog.com Publié dans #Idées

IMMIGRATION ET DEVELOPPEMENT

 

 

En amont de la question de l'immigration, il est nécessaire de se poser la question du développement du Tiers-Monde ; on ne pourra jamais empêcher des êtres humains de fuir la misère, même si c'est pour un mirage. Toutes les lois, toutes les barrières n'y changeront rien. Mais, à contrario, il paraît évident que les systèmes d'intégration et/ou d'assimilation des pays développés sont à bout de souffle et qu'ils ne sont pas capables d'accueillir toute « la misère du monde ». Ce qu'il importe donc c'est de redonner espoir au Tiers-Monde, pour que le seul espoir qui reste ne soit pas une barque perdue au milieu de l'océan en quête d'hypothétiques pays de cocagne.

 

On ne résoudra rien en termes d'immigration si on ne prend pas le problème à la source : le développement, ou au moins l'espoir de développement, du Tiers-Monde. Et il ne s'agit pas seulement d'une question d'argent. En vrac, quelques idées sur le sujet :

 

- Un service civique obligatoire pendant lesquels les jeunes se consacrerait à l'aide au développement.

- Mettre fin au dogme libéral de liberté des prix (qui en plus est un leurre) en garantissant aux pays du Tiers-Monde un prix plancher pour leurs matières premières, ce qui leur permettrait d'avoir un aperçu sur le long terme de leurs revenus et donc de leurs investissements.

- Multiplier les partenariats de formation dans tous les domaines (et pas seulement dans les domaines ultra-qualifiés et ultra-diplômés).

- Revoir le concept actuel  d'"immigration choisie" qui n'a que pour objet de "voler" la main d'œuvre qualifiée (et surtout bon marché ...) des pays en voix de développement.

- Imposer un SMIC et un minimum de droit du travail aux entreprises qui délocalisent.

-  etc.

 

 

En conclusion : pas seulement une question d'argent, surtout une question de volonté. Mais il faut aussi savoir qu'il existe des personnes qui ont tout intérêt à ce que le Tiers-Monde reste dans la misère, à commencer par les grandes entreprises qui peuvent ainsi se fournir en matières premières bon marché.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article