Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Oeil de Brutus

COMPTES DE CAMPAGNE DE M. SARKOZY : CE N’EST PAS UNE ERREUR DE COMPTABILITE, C’EST UNE TRICHERIE ! (mis à jour 10/07/13)

8 Juillet 2013 , Rédigé par L'oeil de Brutus Publié dans #Idées

COMPTES DE CAMPAGNE DE M. SARKOZY : CE N’EST PAS UNE ERREUR DE COMPTABILITE, C’EST UNE TRICHERIE ! (mis à jour 10/07/13)

COMPTES DE CAMPAGNE DE M. SARKOZY : CE N’EST PAS UNE ERREUR DE COMPTABILITE, C’EST UNE TRICHERIE !

Le rejet des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy est couramment présenté non seulement par les ténors de l’UMP mais aussi par une frange importante des médias comme, grosso modo, une simple erreur de comptabilité, une mauvaise estimation des dépenses. Mais ce n’est pas là le plus important. Après tout, quelques centaines de milliers d’euros de travers sur une campagne à plus de 20 millions, c’est plus la queue de la comète qu’un pachyderme ravageant un service de porcelaine. Que l’équipe de campagne de M. Sarkozy se soit avérée incapable de tenir rigoureusement ses comptes, ce n’est gère brillant mais pas si grave. Après tout, le quinquennat du leader de l’UMP nous a habitué à des dérives comptables autrement plus importantes et gravissimes. il faut toutefois relever que le rejet de ces comptes est triple :

1/ Pour la non sincérité des comptes : ceux communiqués par M. Sarkozy ne correspondent pas à la réalité de la campagne.

2/ Le déplacement du plafond autorisé, bien sûr.

3/ Mais aussi le financement illicite qui a consisté à puiser dans les caisses de l'Elysée pour financer la campagne.

Mais il faut aller au delà des trois éléments. car ce qu’il y a de très grave dans ce rejet des comptes de campagne c’est que cela démontre qu’à l’occasion d’une élection démocratique, M. Sarkozy a triché. Car si le législateur a décidé d’imposer un plafond de dépenses aux candidats, ce n’est pas pour rien. C’est pour que notre démocratie, déjà pas forcément au meilleur de sa forme, ne connaissent pas les mêmes dérives que la démocratie américaine dans laquelle la farce démocratique consiste à récolter le maximum d’argent auprès des donateurs et des lobbys pour assommer les citoyens à coups de spots publicitaires. Le plafond de départ est tout simplement une règle qui évite que sur la ligne de départ, les candidats ne se trouvent pas dans une situation trop inégalitaire pour de simples questions d’argent. En dépassant ce plafond, M. Sarkozy a donc dérogé aux règles démocratiques de notre pays. Il a triché. Et pas qu’un peu, car, comme le relève Gérald Andrieu, à regarder en détail la décision du Conseil constitutionnel, celui-ci a encore été relativement clément avec l’ancien président en n’y incluant pas dans les comptes la myriade de sondages de campagne effectuée par l’Elysée avec l’argent du contribuable.

Ne prenons donc pas la décision des Sages comme une simple question de comptabilité quelque peu obscure et complexe pour le citoyen lambda. Il n’y a qu’une chose à retenir de cette décision : pour ceux qui en doutaient encore, M. Sarkozy est un tricheur qui bafoue les règles démocratiques. Et il est même surprenant que face à de telles dérives, la Loi ne prévoit pas des conditions d’inéligibilité. Reste alors au citoyen, le cas échéant, à faire valoir la sanction de son bulletin de vote, non seulement pour M. Sarkozy s’il venait à revenir mais aussi pour toute la clique de parti qui l’accompagne et de fait cautionne ses agissements. Ce peut être valable dès les prochaines élections (municipales et européennes).

Lire également sur ce sujet : Les sept mensonges de Nicolas Sarkozy et de ses amis par Laurent Neumann.

Origine de l'illustration : http://www.rue89.com/2013/07/04/depenses-cachees-sarkozy-vont-ruiner-lump-243970

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

seo service 27/03/2014 13:09

Thanks for a reliable and relevant share on various financial events in France. These three elements might seem to be important but as you mentioned here we need to go far beyond them. I read the article by Laurent Neumann and it shares some shocking facts!