Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Oeil de Brutus

TRAITE EUROPEEN (TSCG) : LETTRE OUVERTE AUX REPRESENTANTS DE LA NATION

9 Septembre 2012 , Rédigé par L'oeil de Brutus Publié dans #Idées

marianne.jpg

 

 

TRAITE EUROPEEN (TSCG) : LETTRE OUVERTE AUX REPRESENTANTS DE LA NATION

 

 

 

Mesdames, Messieurs les Représentants de la Nation,

 

 

 

Dans quelques jours vous serez appelés à vous prononcer sur la ratification du Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG) au sujet duquel le Conseil constitutionnel a estimé qu’il ne nécessitait pas une réforme de la Constitution. Il ne m’appartient pas d’apprécier la légalité de ce choix et je ne me sens par ailleurs pas l’âme d’un bretteur constitutionnaliste. Car ce je vais évoquer ici va au-delà : il s’agit de légitimité. De votre légitimité. Celle que le peuple français vous a conférée.

 

Contrairement à ses engagements de campagne, le nouveau gouvernement s’apprête à mettre en place ce traité par le biais d’une simple loi organique. Ce choix ne résulte nullement de contraintes temporelles mais tout simplement de la nécessité de contourner la volonté du peuple souverain, car il est fort possible que s’il était consulté celui-ci s’opposerait à un traité qui confie le contrôle du budget de la Nation à des technocrates non-élus.

Mesdames et Messieurs les Représentants de la Nation, c’est à vous que le peuple à confier le droit de choisir SON BUDGET et il ne vous a nullement donné la possibilité de déléguer ce pouvoir à une tierce partie, qui plus est lorsque cette tierce partie ne dispose d’aucune caution démocratique.

 

Il y a 72 ans de cela, dans l’abomination des heures gravissimes que connaissait notre pays, vos prédécesseurs faisaient le choix d’abandonner la souveraineté du peuple à M. Philippe Pétain, espérant trouver en lui un homme providentiel qu’il ne fut pas, bien au contraire. Vos prédécesseurs avaient du moins l’excuse du chaos, de la peur et de l’inconnu.

Aujourd’hui, toute proportion gardée (et toute honte bue), vous pourriez leur emboiter le pas en abolissant un élément fondamental de la démocratie au profit d’une technosphère qui n’a rien de providentielle. Mais vous n’aurez pas l’excuse du chaos, de la peur et de l’inconnu.

 

En votant le TSCG vous commettriez donc deux fautes contre la démocratie :

-          Vous refuserez de consulter le peuple souverain sur une question primordiale pour son avenir.

-          Vous abandonnerez une prérogative que seuls, et par délégation, vous êtes autorisés à exercer.

 

Nombre d’entre vous dénoncent régulièrement les dérives autoritaristes, voire néofascisante, du Front national. Et ils ont bien raison. Mais comment pourrez vous continuer à faire de ce parti un ennemi de la démocratie si vous-même en bafouer les principes élémentaires ?

 

Il y a déjà longtemps que j’ai intérieurement fait le serment de ne jamais donner caution aux partis qui, tels le Front national, veulent au fond mettre à bas notre République. Malgré les multiples déceptions, et parfois même les colères, que m’ont inspiré les politiques conduites ses dernières décennies, je ne renierai jamais ce serment.

Mais sachez bien qu’aujourd’hui, en tant que simple citoyen soucieux de la liberté du peuple auquel il appartient, je fais le serment de ne jamais, je dis bien JAMAIS, et ce QUOI QU’IL EN COUTE, je ne donnerai à l’avenir mon vote à un représentant de la Nation qui contournerait ainsi, et donc en fait trahirait, la volonté du peuple souverain tel que cela serait le cas en votant la ratification du TSCG.

 

Et j’exhorte tous les citoyens soucieux de la démocratie, de la République et de la grandeur de la France, à en faire de même en prêtant ce serment et en envoyant tout ou partie de cette lettre à leurs représentants à l’Assemblée Nationale et au Sénat.

Ce qu’une législature a fait, une autre, ayant recouvré sa légitimité auprès du peuple, saura le défaire.

 

 

Je vous prie d’agréer, Mesdames et Messieurs les Représentants de la Nation, l’hommage de mon plus profond respect de citoyen, respect qu’il ne tient qu’à vous de préserver.

 

 

 

NB :

-          à partir de ce lien, vous pouvez avoir accès à l’adresse mail du député de votre circonscription : http://www.assemblee-nationale.fr/qui/xml/liste_alpha.asp?legislature=14

-          à partir de ce lien, vous pouvez avoir accès aux adresses mails des sénateurs de votre département : http://www.senat.fr/elus.html

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

L'oeil de Brutus 10/09/2012 18:40


ce qui motive le plus nos élus, qui sont devenus des professionnels de la politique, c'est le renouvellement de leur mandat. Lorsqu'ils auront reçu suffisamment d'engagements de citoyens qui
promettent ne plus jamais voter pour quelqu'un qui bafoue la souveraineté du peuple, ils y réfléchiront à deux fois.
Cela ne s'oppose évidemment pas aux manifestations. Mais la difficulté est que sur un sujet aussi technique et avec finalement peu de conséquences à très court terme, il est difficle de mobiliser
dans la rue (c'est ce qui s'était passé pour le Traité de Lisbonne), tandis que l'envoi d'un courrier prend 5 mn.

Chris du Fier 09/09/2012 18:35


Que Flamby fasse signer par les sénateurs un traité concocté par Sarko et son gang me semble du plus haut comique... Et demander 'encore' un référendum me semble le
summum de l' absurde quand on sait ce que nos gouvernants font des référendums qui ne vont pas dans leur sens !! 55% des Français avaient voté contre le projet de constitution de l' U.E. de GVE
et il y a eu 432 personnes à Versailles pour protester lors de la convocation du Parlement pour entériner le Traité de Lisbonne, copie conforme du projet de constitution.... Vous n' y étiez pas,
bien sûr. Ne perdons donc pas de temps avec ces fadaises de lettre ouverte dont nos élus se foutent comme de leur première chemise. La seule chose qu'ils connaissent c'est la rue.. avec 500,000
personnes qui bloquent tout pendant 3 jours, là oui, ils commencent à réflechir.