Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Oeil de Brutus

LES CHAMPIONS DE L'OLIGARCHIE : LA CATEGORIE "POLITIQUES"

25 Juin 2012 , Rédigé par L'oeil de Brutus Publié dans #Lectures

l'oligarchie des incapables-copie-2Cet article est à insérer dans une série d’articles s’appuyant sur mes notes issue des la lecture de L’Oligarchie des incapables, de Sophie Coignard et Romain Gubert. Il ne dispense bien sûr en rien de la lecture de cet excellent ouvrage qui permet de bien comprendre comment une partie significative de notre « élite » a abandonné le service du bien commun.

 

 

LES POLITIQUES

 

René Teulade

Ce proche de François Hollande était un dirigeant de la Mutuelle de Retraite de la Fonction Publique (MRFP). Cette fonction est normalement bénévole, mais cela ne l’empêche pas, à ce titre, de jouir à titre gracieux d’un confortable 4 pièces rue de Solferino (loyer annuel de 150 000 francs par an dans les années 90), d’une Safrane de fonction, d’indemnités de sujétion, de représentation et de … présence estivale (!). Alors qu’il quitte la MRFP en 1994, il continue à profiter de sa voiture jusqu’en 1998 et de son appartement jusqu’en 1999.

Dans le même temps, le Cref (Complément de retraite des fonctionnaires), une complémentaire retraite gérée par le MRFP, subit de graves difficultés … au point d’amputer de 30% les pensions de ses adhérents, sans que cela émeuve le moins du monde François Hollande …. (pages 48-52).

Sur le sujet, lire Et si François Hollande nous parlait de René Teulade et de la MRFP.

 

Carla Bruni-Sarkozy

L’épouse de l’ancien Président a bien compris le fonctionnement de l’oligarchie. Ce qui, en fait, n’est pas vraiment une surprise. Ainsi, lorsque sa maison de disque (le label musical indépendant « Naïve ») connaît quelques difficultés financières, l’épargne des Livret A des Français, via la Caisse des Dépôts et Consignations se fait fort d’y investir 5 M€ (page 64).

Elle est aussi une dame de cœur. Surtout pour son fils Aurélien (issu d’une première union avec Raphaël Enthoven). Cet agrégé de philosophie bénéficie, depuis que sa Maman s’est installée à l’Elysée, d’une émission quotidienne sur France Culture. En outre, sur sa demande puis sur ordre du Président (subitement illuminé par Descartes et Kant ?), le ministre de l’éducation a du rajouté des heures d’enseignement de philosophie aux classes de première (page 65).

Carla Bruni est également fidèle en amitié : l’Elysée a ainsi su faire pression sur France Télévision pour que le média public finance le film de Karine Syla, une de ses proches (page 68).

Et l’ex-première dame se fait fort de ne pas oublier sa passion artiste : tout son entourage s’est ainsi liguée autour d’elle pour mettre fin, avec succès, à toute velléité de parlementaires UMP visant à mettre fin aux exorbitants privilèges fiscaux relatifs aux œuvres d’art (notamment les amendements Carrez et Le Fur sur les exemptions d’ISF et de plus-values sur les reventes d’œuvres d’art) (pages 70-71).

 

Jean-François Copé

Sa phrase est devenue célèbre. Alors qu’un député UMP l’entreprend pour lutter contre le cumul des mandats, il lui rétorque : « Tu comprends, si on n’a ici que des gens qui se contentent de 5 000 euros par mois, on aura que des minables ».[i] Le patron de l’UMP a également œuvré de 2007 à 2010 pour le cabinet Gide Loyrette Nouel, l’un des plus grands spécialistes du droit des affaires, qui conseillait les Caisses d’épargne pendant que son employé faisait adopté en juin 2009 la loi sur la fusion des Banques populaires avec … les caisses d’épargne (page 135). Si ça ce n’est pas du conflit d’intérêt !

Celui qui se voit bien défendre les couleurs de l’UMP aux présidentielles de 2017 traine de plus un ami devenu bien encombrant : le sulfureux Ziad Takieddine, dangereusement impliqué dans l’affaire Karachi. L’ancien ministre s’est en effet chargé du rapatriement du Libanais lorsqu’il est tombé dans le coma dans un hôpital de l’île Moustique. On retrouve également le patron de l’UMP barbotant dans la piscine d’une villa du Cap d’Antibes, appartenant à … Ziad Takeddine, tout comme on les retrouve ensemble visitant les ruines de Baalbeck en octobre 2003 puis en réception à l’ambassade de France à Beyrouth. Le couple Copé aurait également eu le plaisir de partir en voyages à Londres et à Venise aux frais de l’homme d’affaires (pages 169-170).

 

Philippe Marini

Ce sénateur UMP aime cumuler ses fonctions parlementaires avec celle d’avocat. Au plus fort de la crise de 2008, il n’avait pas hésité à proposer une réduction d’impôts pour les Français qui avaient connu des pertes en Bourse. Mais il faut dire qu’il y était probablement directement intéressé en tant que membre du conseil de surveillance de Guyenne et Gascogne, administrateur de Gimar ou encore administrateur de la Cofip. Il avait d’ailleurs souhaité ne pas s’arrêter là  en briguant, en 2010, la présidence du conseil de surveillance de la société foncière Inea spécialisée dans l’acquisition et la location de bureaux. Le Conseil Constitutionnel a tout de même fini par s’en émouvoir car quelques mois plus tôt Philippe Marini avait fait voter une série d’amendements fiscaux très favorables aux sociétés foncières (pages 303-304).

 

Philippe Dominati

Ce sénateur siège au conseil d’administration de Theolia (énergie éolienne) et de Téléperformance (centre d’appels). Est-ce un hasard si en tant que membre de la commision des Affaires économiques du Sénat, il est chargés des textes sur les énergies renouvelables, surtout lorsque, selon le site Médiapart, il a reçu un chèque de 80 000€ de Theolia pour une mission de lobbying auprès de l’AMF (page 324) ? Il est vrai que Theolia a tout intérêt à bien le rémunérer, car Philippe Dominati est aussi membre du Conseil supérieur de l’énergie, une instance chargée de conseiller le gouvernement sur la législation du secteur.

De même, est-ce un hasard si lorsque le gouvernement envisage de contraindre les téléopérateurs à signaler l’emplacement géographique de leurs centres d’appels, Philippe Dominati harcèle les ministres de l’Industrie, Patrick Devedjan puis Laurent Wauquiez, pour que l’arrêté ne soit jamais publié au journal officiel ? Et il obtient gain de cause.

 

Aymeri de Montesquiou

Ce sénateur est un passionné du Kazakhstan au point que Nicolas Sarkozy en a fait son représentant spécial pour l’Asie centrale. Il faut dire que les grandes entreprises de l’énergie (EDF, GDF-Suez, Schneider, Véolia), qui ont d’importants intérêts dans a région, sponsorisent volontiers ses (nombreux) déplacements à Astana ou à Bichkek.

 

Bernard Kouchner

L’ancien ministre des Affaires étrangères aime l’Afrique. C’est sans doute pour cela qu’il a accepté de rédiger un rapport sur le système de santé au Gabon. Ou peut-être parce que rapport lui a rapporté  plus de 2 millions d’euros. Car des années après sa rédaction, il n’y a toujours pas de sécurité sociale au Gabon (page 346).

 

Michèle Alliot-Marie

En 1995, alors ministre de la jeunesse et des sports, MAM crée la « Fondation du bénévolat », destinée à offrir un statut aux bénévoles. Les grands entreprises sponsorisent : EDF 2 millions de francs, Renault 1 million de francs et … le ministère de la Jeunesse et des sports y rajoute 2,5 millions de francs.  Quelques années plus tard, elle cède la présidence de sa fondation à son père, Bernard Marie, précédemment administrateur-directeur général de la fondation, fonction (rémunérée …) qui est récupérée par Jean-Pierre Olive, son gendre … Le projet de la Fondation est simple : fournir une assurance à chaque bénévole. Mais il met du temps à avancer : plus de dix ans ! En 2006, il ne reste plus que la plate-forme informatique à lancer. Le ministère de la Jeunesse et des Sports est alors de nouveau mis à contribution : 1 million d’euros. Bernard Marie se brouille alors avec son prestataire informatique, EAR, qui perd mystérieusement toute sa base de données par une intrusion qui serait venue du ministère de la Défense … alors dirigée par MAM. Le tribunal administratif estimera d’ailleurs en 2009 que le ministère a commis une faute susceptible d’engager la responsabilité de l’Etat sans toutefois reconnaître le préjudice subit par EAR. En 2008, le ministère de la Jeunesse et des Sports décide finalement d’arrêter les frais (page 348).


 

Retrouver l'intégralité des articles sur L'Oligarchie des incapables : cliquer ici.

[i] Un député touche 5246€ d’indemnités mensuelles, plus 6412€ d’indemnités de frais de mandat et 9138€ au titre de la rémunération de ses collaborateurs.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

frj0 05/11/2016 23:34

Article épouvantablement mal écrit et contenant bien des inexactitudes (redevables au livre cité, probablement).

L'oeil de Brutus 06/11/2016 01:08

Comment strictement sans intérêt, qui n'apporte rien au débat de fond ... si vous relevez des inexactitudes, donnez-les !

potty training 16/07/2014 11:29

I don’t understand the plans of Mutual Retirement of Civil Service. The 4 bedroom flat is enough for a family. But the rent seems to be expensive. I have been researching it for a couple of hours and found your post to be very interesting.