Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Oeil de Brutus

LE VIEUX CORDELIER n°7 - 10 novembre 2012

10 Novembre 2012 , Rédigé par L'oeil de Brutus Publié dans #Le Vieux Cordelier

Diapositive1-copie-1

Le Vieux Cordelier se veut être le relais de toute pensée à même d’animer le débat sur la défense des valeurs républicaines de la France et de sa souveraineté, qui ne trouve sa légitimité qu’issue du peuple français.

En dehors des articles de L’œil de Brutus, les liens donnés ci-après ne sauraient en aucun cas indiquer systématiquement une adhésion pleine et entière aux propos de l’auteur.

 

« Notre peuple porte de graves blessures, mais il suffit d’écouter battre son cœur malheureux pour connaître qu’il entend vivre, guérir, grandir. Le jour va venir où, rejetant les jeux stériles et réformant le cadre mal bâti où s’égare la nation et se disqualifie l’Etat, la masse immense des français se rassemblera sur la France. »

Charles De Gaulle.

 

 

 

ECONOMIE

Contre la crise financière et écologique, la planification

James K Galbraith, Libération, 23-oct.-09.

Mots clés : Finance écologie marchés néolibéralisme lobbys dérégulation Etat-prédateur Etats-Unis Reagan Bush.

Extrait : « James K. Galbraith est professeur d’économie à la Lyndon B. Johnson School de l’université du Texas. Economiste hétérodoxe, il s’inscrit dans une longue lignée marquée par la figure mondialement reconnue de son père, John Galbraith. Comme lui, il rejette de manière radicale la plupart des apports et des méthodes de la théorie économique néo-classique. De passage à Paris, il y a trois semaines, nous l’avons longuement rencontré pour parler de son dernier ouvrage: L’Etat Prédateur (Seuil). Ou comment la droite a renoncé au marché libre. Et pourquoi la gauche devrait en faire autant. Facile d’accès, grand pédagogue, cet homme d’une cinquantaine d’années explique pourquoi la gauche serait bien inspirée de se désintoxiquer et de comprendre enfin que les marchés n’apporteront aucune solution à la crise contemporaine, à la pauvreté, aux inégalités, à la crise écologique, tous ces défis qui appellent au contraire la «planification». Du livre de Galbraith, le très médiatique prix Nobel d’économie Joseph Stiglitz écrit qu’il «montre comment briser l’emprise magique des conservateurs sur les esprits de la gauche». Tout un programme. »

 

GOUVERNEMENT AYRAULT

Ayrault, Peillon, Batho, Duflot : les pieds nickelés au gouvernement ?

Laurent Pinsolle, Gaulliste libre, 01-nov.-12.

Mots clés : Ayrault Peillon Batho Duflot.

Extrait : « Bien sûr, les médias sont sans doute un peu sévères, mais l’accumulation des incidents donne l’image assez désastreuse d’un gouvernement d’amateurs, comme même Libération l’a indiqué. La question qui commence à se poser est de savoir si Ayrault pourra rester longtemps à Matignon. »

 

Le PS adopte la méthode Sarkozy

Yohann Duval, 30-oct.-12.

Mots clés : PS Ayrault Sarkozy Hollande médias communication.

Extrait : « L'UMP s'en était fait une spécialité, un véritable mode de fonctionnement : tout commençait par une déclaration tonitruante d'un ministre ou d'un député qui prétendait chercher à "lever l'omerta" ou à "briser les tabous". Puis la machine médiatique se mettait en branle : cris d'orfraies, débats, entretiens, démentis. Venait alors l'intervention du chef de l'État, magnanime, qui rassurait le petit peuple en affirmant qu'à aucun moment l'idée n'avait été évoquée sérieusement. Cette "méthode Sarkozy" visait à occuper l'espace médiatique en permanence et à ne laisser aucun répit à l'opposition. »

 

COMPETITIVITE

La fausse promesse du "choc de compétitivité"

Pierre-Cyrille Hautcoeur, Le Monde, 29-oct.-12.

Mots clés : Choc de compétitivité déflation salariale Laval dévaluation.

Extrait : « Choc de compétitivité", l'expression est bien inventée et bien dans l'air du temps : loin de l'idée ancienne que l'Etat doit protéger les populations contre les chocs externes, c'est lui qui doit en administrer, et ces chocs sont, désormais, considérés comme positifs, tels les électrochocs appliqués aux dépressifs graves. »

 

Compétitivité : le mauvais débat

Laurent Pinsolle, Marianne, 31-oct.-12.

Mots clés : Compétitivité travail salaires protectionnisme.

Extrait : « A moins d'une semaine de la présentation du pacte de compétitivité du gouvernement, les solutions envisagées divisent toujours politiques et syndicats. Notre blogueur associé Laurent Pinsolle analyse les termes d'un débat qu'il estime faussé. »

 

CONFLIT ISRAELO-PALESTINIEN

Une chanson pour Gaza : le Crif pour la censure ?

Alain Gresh, Blog Le Monde diplomatique, 02-nov.-12.

Mots clés : Gaza CRIF Israël Palestine Zebda Prasquier antisémitisme.

Extrait : « La liberté d’expression a des limites, tout le monde vous le dira. Il est bien sûr légitime de publier des caricatures du Prophète de l’islam, de conspuer l’islam à longueur de colonnes, de considérer les musulmans comme des « ennemis de l’intérieur » qu’il nous faut dénoncer, en revanche, critiquer Israël devient de plus en plus risqué. Dans un article publié le 15 octobre sur le site du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) intitulé « Une chanson qui risque de promouvoir la haine d’Israël chez les jeunes », l’auteur prend à partie la chanson « Une vie en moins », du groupe Zebda, dont les paroles ont été écrites par Jean-Pierre Filiu. »

 

Comment l’Union européenne renforce les colonies israéliennes

Alain Gresh, Blog Le Monde diplomatique, 30-oct.-12.

Mots clés : Colonies Israël Palestine Europe.

Extrait : « Nous avons assisté, durant cette dernière décennie, à une capitulation de l’Union européenne (UE) — et aussi de la France — devant la politique israélienne de colonisation et d’annexion de facto. Le temps est loin, où l’Europe ouvrait une voie courageuse en se prononçant pour le droit à l’autodétermination des Palestiniens et pour l’ouverture de négociations avec l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), une organisation que les Etats-Unis et Israël définissaient à l’époque comme « terroriste ». C’était en juin 1980, à Venise. »

 

CORRUPTION

Ce que la commission Jospin doit vraiment changer dans la vie politique

Patrice Demoly, Emmanuel Roux, Le Monde, 30-oct.-12.

Mots clés : Corruption conflits d'intérêts commission Jospin pantouflage favoritisme avocats.

Extrait : « Le 25 juillet 2012, le président de la République a installé la commission présidée par Lionel Jospin et chargée de la rénovation et de la déontologie de la vie publique. Lors de la composition de cette commission, nul ne semble avoir songé au corps des commissaires de police, pourtant en première ligne dans la lutte contre la délinquance en col blanc, celle qui fait douter un peuple de ses élus, de ses ministres et parfois de ses présidents. »

 

CRISE DE L'EURO

Patrick Artus : « Ne serait-il pas plus raisonnable de casser l’euro ? »

Laurent Pinsolle, Gaulliste libre, 02-nov.-12.

Mots clés : Artus Europe monnaie revenus salaires.

Extrait : « Le chef économiste de Natixis tient une position à part dans le paysage. Ses papiers nourrissent très largement et souvent les argumentaires des opposants à la monnaie unique. Pourtant, s’il flirte avec le Rubicon, il ne le passe toujours pas, comme l’illustre sa nouvelle note. »

 

DEFENSE NATIONALE

Armée française : la ruine en héritage ?          

Georges-Henri Bricet des Vallons, Le Nouvel économiste, 05-nov.-12.

Mots clés : Armées défense budget Louvois dépyramidage armement.

Extrait : « L’Afghanistan a-t-il été le chant du cygne de l’ère des opérations extérieures de l’armée française ? A prendre au mot le concept de “betteravisation” qui fait florès dans nos états-majors (entendre retour au pays et fin de l’époque expéditionnaire), tout connaisseur de la chose militaire est porté à le croire. Coupes continues des crédits, purge massive des effectifs, cession gratuite du patrimoine immobilier, des milliers de militaires qui ne sont plus payés depuis des mois… La situation de la Défense est entrée dans une phase critique qui pourrait déboucher sur une crise sociale, capacitaire, et des vocations sans précédent historique. L’institution militaire sera vraisemblablement la principale victime de la politique ultra-récessive poursuivie par le gouvernement Ayrault, qui, en cela, ne fait que parachever les décisions prises sous le mandat de Nicolas Sarkozy. L’armée de terre sera la plus touchée, mais la Marine et l’armée de l’air auront aussi leurs lots. »

 

ECONOMIE

Les eaux glacées du calcul égoïste

Laurent Mauduit, Marianne, 03-nov.-12.

Mots clés : patronat compétitivité entreprise fiscalité.

Extrait : « Par les temps qui courent, il n’y en a, décidément, que pour les grands patrons. Un jour, ce sont les « pigeons » qui tiennent les médias en haleine. Le lendemain, c’est l’Association française des entreprises privées (Afep), véritable QG du CAC 40, qui fait la une des gazettes. Et c’est comme un feu roulant. Avec toujours les mêmes sommations et les mêmes menaces : vite, allégez nos impôts et nos charges ! Au besoin, transférez-en une partie sur les ménages et les salariés. Vite ! Obtempérez ! Sinon la France va sombrer... »

 

Le déficit public et non la guerre mit fin à la Grande Dépression

Jean-Baptiste B, Frapper monnaie, 03-nov.-12.

Mots clés : « Déficit public Grande Dépression guerre économie Roosevelt New Deal rigueur Hoover FED monnaie          Extrait :          libéraux n’aiment pas parler de la Grande Dépression : c’est en effet l’événement qui a imposé la mise en place de doctrines qui leur sont contraires, et ils ont dû longtemps faire profil bas. Avec leur retour en grâce, principalement durant les années 1970, ils se sont même mis à répandre divers mensonges qui leur rende la mémoire beaucoup plus confortable, comme la prétendu accession de Hitler par l’hyper-inflation de la République de Weimar. Mais c’est un point plus général que je voudrais éclaircir ici : leur allégation selon laquelle c’est l’économie de guerre qui a fait la croissance post-Grande Dépression, et qu’une économie ne peut pas croître de manière pérenne avec l’aide de déficits publics, qui ne causeraient qu’inflation et réductions de la croissance. Je reviendrais sur l’après-guerre, mais il est important de noter que dès l’entre-deux guerres, on pouvait réfuter cette affirmation, grâce au cas des États-Unis (l’Allemagne ne s’autorise le déficit public qu’en 1933, avec l’accession de Hitler au pouvoir). »

 

La mondialisation : la destruction des emplois et de la croissance (Maurice Allais)

Theux, L'Espoir, 31-oct.-12.

Mots clés : Mondialisation protectionnisme laisser-fairisme médias Europe monnaie néolibéralisme libre-échange croissance Allais emplois.

Extrait : « Le fait est que dans le monde entier seuls quelques petits groupes et tout particulièrement les dirigeants des multinationales bénéficient de la mondialisation des économies. Ces groupes disposent d’immenses moyens financiers et par personnes interposées ils dominent tous les médias, presse, radios et télévisions. C’est ainsi que pour une très large part est réalisé l’endoctrinement de l’opinion. C’est ainsi qu’on fait croire que la mondialisation est inévitable, nécessaire et avantageuse pour tous ».

 

ESPAGNE 

À propos de l’Espagne

Jacky Eouzan, Association pour une Constituante, 01-nov.-12.

Mots clés : Espagne Europe rigueur démocratie règle d'or Rajoy PSOE Allemagne Yougoslavie.

Extrait : « La construction européenne, et son corollaire la défense de l’euro, se poursuivent inexorablement au profit des puissances financières et au détriment des citoyens par un assujettissement toujours plus grand de ces derniers au profit des premières. L’inter-médiation d’une pratique institutionnelle non démocratique toujours croissante dans les domaines les plus divers est la marque de fabrique de cette construction européenne. »   

 

ETAT

Des mouches et des vers

Jonathan Moreaux, Vision89, 30-oct.-12.

Mots clés : Pouvoir Etat patrie France économie matérialisme souveraineté individualisme corporatisme.

Extrait :  « Il y a un mot qui, au fil des années, ressemble de plus en plus à un écho lointain retentissant dans les bouches de ceux que nous appelions jadis « nos souverains ». Un mot qui semble se plonger avec la vieillesse de notre histoire dans ce domaine effroyable du KITSCH. Un mot qui valut quelques millions de morts, quelques centaines de doctrines éphémères ou triomphantes, selon les lieux, selon les peuples… Etat. »    

 

EUROPE

Le président du Conseil européen vient-il de réaliser un mini putsch au détriment du Parlement européen ?

Laurent Pinsolle, Atlantico.fr, 03-nov.-12.

Mots clés : Van Rompuy Europe Parlement parité démocratie BCE Mersch.

Extrait : « Vendredi, le Conseil est passé en force pour nommer le Luxembourgeois Yves Mersch au directoire de la Banque centrale européenne, malgré le vote négatif des eurodéputés. »

 

Le Royaume-Uni a-t-il déjà quitté l'UE sans que personne ne s'en rende compte ?

Philippe Moreau Defarges, Bruno Bernard, Atlantico.fr, 31-oct.-12.

Mots clés : Europe Royaume-Uni Cameron Etats-Unis Ecosse.

Extrait : « Le Royaume-Uni multiplie les signaux négatifs à l'égard de l'Union européenne depuis le début de l'année. Après avoir annoncé que son pays pourrait organiser un référendum sur la "relation" qui le lie à l'UE en juillet 2012, David Cameron refuse toute négociation sur l'augmentation du budget européen. Un retrait de la coopération européenne judiciaire a été annoncé. Et si la crise occupait trop les esprits pour se rendre compte que les Britanniques étaient déjà sortis de l'UE? »

 

FISCALITE

Taxe professionnelle et finances locales : vers une réforme globale ?

Jean-Luc Bœuf et Paul Teboul, Le Monde, 29-oct.-12.

Mots clés : Taxe professionnelle fiscalité collectivité décentralisation.

Extrait : « La fiscalité locale est par essence sujette à polémiques par sa complexité et son manque de lisibilité. L'enchevêtrement des impôts et des niveaux de perception rend toute réforme difficile à mener. Pendant longtemps, la taxe professionnelle a constitué un véritable point de fixation. Le remplacement de cette taxe par la contribution économique territoriale (CET) a été considéré comme un soulagement par les entreprises mais comme un risque pour les collectivités. »

 

FONCTION PUBLIQUE

Ceux qui sont formidables, ceux qui ne servent à rien

Daniel Bernard, Marianne, 01-nov.-12.

Mots clés : Fonctionnaires fonction publique Dosière collectivités clientélisme sanctions.

Extrait : « C'est connu : par temps de rigueur, les fonctionnaires - parce qu'ils ont la sécurité de l'emploi et la solide réputation de se la couler douce - n'ont pas la cote. Nous avons tenté de démêler les clichés de la réalité. S'il y a des cas de surnombre, c'est surtout l'efficacité de la machine publique qui est en question. »

 

GRECE

Le premier ministre grec brandit la menace d'une sortie de l'euro

Le Monde, 04-nov.-12.

Mots clés : Europe monnaie Grèce démocratie Troïka rigueur.

Extrait : « S'exprimant devant son groupe parlementaire conservateur, Antonis Samaras, le premier ministre grec a de nouveau brandi, dimanche, la menace d'une sortie de l'euro, si le Parlement ne vote pas les mesures de rigueur réclamées par l'UE et le FMI. »

 

NEOLIBERALISME

Nicolas Baverez, faux solidaire, vrai faussaire

Laurent Pinsolle, Gaulliste libre, 03-nov.-12.

Mots clés : Baverez dette mondialisation néolibéralisme protectionnisme déflation démocratie technocratie déclinisme.

Extrait : « Il fallait oser ! Pour vendre sa dernière production néolibéralo-déclino-pessimiste, « Réveillez-vous ! » et faire passer sa potion amère, Nicolas Baverez l’habille d’un vernis solidaire dans une interview au Journal Du Dimanche. Mais ce vernis est, bien sûr, totalement illusoire. »

 

PARASITES FISCAUX

Comment le fisc français traque l'argent irlandais de Google

L'Expansion, 02-nov.-12.

Mots clés : Google Irlande Paradis fiscal fiscalité Pays-Bas.

Extrait : « La cour d'appel de Paris a débouté Google à deux reprises de ses demandes d'annulation des perquisitions et saisies menées en 2011 par le fisc français dans ses locaux parisiens. Des jugements qui permettent d'en savoir un peu plus sur ce qui est reproché au moteur... »

 

PHILOSOPHIE

Un remède à la maladie de la foi

Henri Hude, 27-sept.-12.

Mots clés : Foi philosophie religion censure médias métaphysique christianisme Raison débat pensée unique terrorisme intellectuel politiquement correct laïcité doute individualisme.

Extrait : « Il est à l’usage de ceux dont la foi est malade – je veux dire, angoissée, hésitante, timide – à cause d’un environnement social étouffant. Son titre : ‘Un remède intellectuel à la maladie de la foi.’ Je le publie, parce que j’ai décidé de mettre à la disposition du public, en ligne, peu à peu, l’ensemble des articles que j’ai publiés tout au long des vingt dernières années. C’est ainsi que j’ai mis en ligne sur les deux derniers mois. »

 

REPENTANCE

La repentance : ce grand mal français

Dimitri Casali, Atlantico.fr, 03-nov.-12.

Mots clés : Repentance Hollande 1940 colonisation Algérie.

Extrait : « Alors que François Hollande se rend bientôt à Alger, des responsables politiques algériens ont appelé la France à se repentir de l'intégralité de son passé colonial. Retour sur trente années d'une politique inefficace en termes de réconciliation. »

 

 

Cette semaine sur L’œil de Brutus :

 

LES SONDAGES, UN DANGER POUR LA DEMOCRATIE (MANUEL ANTI-SONDAGES)

Extrait : « Tout le monde n’est pas « à égalité » devant les sondages : un sondage coûte cher, il faut donc se le payer et en plus, si besoin, avoir les moyens (les relais médiatiques) d’en faire la publicité du résultat (page 24). Ce phénomène s’accroit encore lorsque l’argent public est mis à disposition d’élus plus préoccupés par leur image que par leurs devoirs vis-à-vis de l’intérêt général. Un rapport de la Cour de la Comptes du 22 mai 2010 relève ainsi que le Service d’information gouvernemental (le SIG) est bien plus utilisé pour faire savoir au gouvernement l’état (supposé …) de l’opinion des Français que pour faire connaître son action auprès d’eux. Même si le scandale de l’ « opiniongate » a fortement réduit les délires de l’Elysée sous le mandat de Nicolas Sarkozy, le SIG n’a pas non plus l’exclusivité des dépenses de communication de l’exécutif national : la société de communication et marketing AEGIS a ainsi reçu une commande de 120 millions d’euros pour 2011 et 2012. Son actionnaire principal : Vincent Bolloré (un proche de Nicolas Sarkozy …) (page 28). Finalement, par construction, les sondages amènent à répondre à des questions que se posent la classe politique, mais pas les électeurs : entre 1998 et 2007, il n’y a ainsi eu qu’un seul sondage concernant les SDF alors que sur la seule année 2006 il y en a eu plus de quarante sur les primaires socialistes (page 43).»

 

LE CARACTERE NON SCIENTIFIQUE DES SONDAGES (MANUEL ANTI-SONDAGES)

Extrait : « En préambule, on peut déjà constater que, tout en prétendant avoir recours à des méthodes scientifiques, les instituts de sondages et les médias font tout pour écarter les universitaires et les scientifiques des débats sur les sondages. Qui a déjà vu un universitaire présenter une critique des sondages à travers un grand média, qu’il soit télévisuel, radiophonique ou écrit (page 13) ? Les réalisateurs des sondages se sont donnés le nom d’ « instituts », ce qui leur confère une stature scientifique et les assimile à une structure académique (quoiqu’il y ait bien des « instituts de beauté »). Pourtant, les instituts de sondages sont tous des entreprises, très souvent cotées, et à ce titre, la recherche scientifique et académique ne saurait être leur but premier qui ne peut être que le profit (pages 25-26).  Ainsi, les sondages se sont d’eux-mêmes réduits, dans la quasi-totalité des cas, à des questions fermées (par exemple sur une élection on doit choisir parmi une liste donnée de candidats, sans possibilité d’en donner un autre), mettant de côté les questions ouvertes. La raison en est simple : les questions fermées coutent moins cher aux instituts de sondage (page 45).»

 

MANUEL ANTI-SONDAGES : Historique et propos liminaire

Extrait : « En amont, on distinguera bien les sondages des « votes de paille ». Les votes de paille sont une technique, qui n’a pas de prétention scientifique, qui consiste à interroger les lecteurs d’un magazine (ou aujourd’hui d’un site internet) sur telle ou telle question de société. Les choix des « électeurs » du vote de paille est donc relativement aléatoire et peu représentatif ».

 

Editions précédentes :

 

Le Vieux Cordelier n°6 – 2 novembre 2012.

Le Vieux Cordelier n°5 – 27 octobre 2012.

Le Vieux Cordelier n°4 – 19 octobre 2012.

Le Vieux Cordelier n°3 – 13 octobre 2012.

Le Vieux Cordelier n°2 – 7 octobre 2012.

Le Vieux cordelier n°1 – 29 septembre 2012.

21 septembre 2012

15 septembre 2012.

7 septembre 2012.

1erseptembre 2012.

25 août 2012.

19 août 2012.

12 août 2012.

4 août 2012.

29 juillet 2012.

21 juillet 2012.

14 juillet 2012.

6 juillet 2012.

30 juin 2012.

23 juin 2012.

17 juin 2012.

10 juin 2012.

03 juin 2012.

26 mai 2012

19 mai 2012.

12 mai 2012.

5 mai 2012.

 

Avril 2012 :

2012/17.

2012/16.

2012/15.

2012/14.

 

 

Mars 2012 :

2012/13.

2012/12.

2012/11.

2012/10.

 

Février 2012 :

2012/9.

2012/8.

2012/7.

2012/6.

 

Janvier 2012 :

2012/5.

2012/4.

2012/3.

2012/2.

2012/1.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article