Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Oeil de Brutus

L'Art et la Science

20 Août 2011 , Rédigé par L'oeil de Brutus Publié dans #Idées

On oppose souvent l’Art et la Science en considérant le premier comme activité créatrice et la seconde comme issue d’un apprentissage technique. Rien n’est plus faux. La Science ne fait que modéliser le réel, ou plutôt tente de le faire. La réalité est bien trop complexe pour s’insérer dans un simple modèle, aussi abouti soit-il. Toute démonstration scientifique s’appuie toujours, au moins au départ, sur un axiome (c'est-à-dire une règle que l’on ne peut prouver). Le jeu des grands savants n’a souvent été que de planter des axiomes que personne n’avait osé produire auparavant pour est déduire de nouvelles théories (comme la relativité par exemple). C’est là leurs coups de pattes artistiques. Si la Science crée des modèles, elle est donc elle aussi activité créatrice.

De même l’Art n’existe pas sans un rudiment de technique. Prétendre que l’Art n’est qu’intuition est un doux mensonge. Le propre de l’Art, sa prétention ultime, c’est d’être capable de toucher l’émotionnel sinon de tous les hommes, au moins d’une grande partie. Et cela ne se fait pas sans un certain nombre de codes sociaux. On pourrait, dans une sorte de délire gnostique, prétendre qu’en ne s’appuyant que sur l’intuition individuelle, on parviendrait à trouver la petite touche qui unit toute l’humanité entre elle. C’est l’absurde arrogance d’une partie de l’art moderne. Cela reviendrait à alléguer qu’il ya autant de langues que d’êtres humains et que toutes ces langues se comprennent. Simultanément l’apologie et la négation de l’individu. Et l’on voit bien que c’est un échec : cette partie de l’art moderne ne touche qu’une maigre élite (qui n’a d’élite que le nom) qui se gargarise dans une nouvelle forme de kitsch qui n’a de valeur que par les montants que cette élite veut bien apposer sur leurs chèques. Cet art là est l’aboutissement culturel du totalitarisme néolibéral[1]. Ce n’est pas de l’Art, ce sont des déjections individuelles et égocentriques. Comme le disait si justement Jean Baudrillard « Ça prétend être nul. Ça dit "je suis nul" - et c'est vraiment nul !"[2]. On ne compose pas une symphonie sans avoir étudié la musique. Nul grand écrivain ne l’a été sans avoir jamais lu. L’art purement intuitif c’est la négation des autres, une prétention à une forme absolue de liberté qui n’existe pas car la liberté n’est rien sans la limite.

Art et Science ont donc tous deux leurs parts de création et de technique. Et si au final, le mystère de l’Art c’était de poser des questions et celui de la Science de trouver des réponses ?

 




[2] "Toute cette médiocrité prétend se sublimer en passant au niveau second et ironique de l'art. Mais c'est aussi nul et insignifiant au niveau second qu'au premier. Le passage au niveau esthétique ne sauve rien, bien au contraire : c'est une médiocrité à la puissance deux. Ça prétend être nul. Ça dit "je suis nul" - et c'est vraiment nul !"

Jean Baudrillard, "Le complot de l'art", Libération, 20/05/1996.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

outlook 2007 cannot start 24/04/2014 13:10

Beautifully said! There cannot be a perfect explanation than this. The reality is far too complex than what we believe as there is an enduring relationship between art and science. Both involve ideas and theories. Hence they naturally overlap. Thank you.

Clovis Simard 21/08/2012 02:53


Blog(fermaton.over-blog.com),No-20. - THÉORÈME du DON. - Une société de serviteur ?