Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Oeil de Brutus

ALEXANDRE ADLER (LES INTELLECTUELS FAUSSAIRES)

23 Août 2012 , Rédigé par L'oeil de Brutus Publié dans #Lectures

Alexandre_Adler-2009-1-.jpg

 

  '

LES INTELLECTUELS FAUSSAIRES

Pascal Boniface

Edition de référence : Jean-Claude Gawsewitch, 2011.

 

 

 

Ceci est un extrait des notes de lecture. Retrouver la présentation générale de cet ouvrage : cliquer ici.

 

 

Alexandre Adler

Spécialiste des relations internationales, Alexandre Adler est un fervent soutien de la politique d’Israël. Mais ce soutien sait connaître ses exceptions : il n’a jamais critiqué les positions pro-arabes de Jacques Chirac. Mais il faut dire que son épouse, Blandine Kriegel, était conseillère à l’Elysée (page 96).

Sa position sur la guerre en Irak a également souffert de quelques ambigüités. Initialement, Adler était un des rares intellectuels français à soutenir la candidature de Georges Bush contre celle d’Al Gore. En mars 2003, se basant sur des « intuitions » et des « appréciations psychologiques » (!), il annonce que la guerre d’Irak n’aura peut-être pas lieu. Deux semaines plus tard, les Etats-Unis lancent leurs chars contre Saddam Hussein. Mais il est vrai, qu’il commence à se faire une spécialité des prémonitions dénuées d’arguments crédibles. Son livre J’ai vu finir le monde ancien en est une parfaite illustration. Tel un devin lisant dans les entrailles, il y a ainsi annoncé – pêle-mêle – un divorce franco-allemand, une rupture entre les Etats-Unis et le Royaume-Uni, une alliance regroupant la Turquie, l’Iran, les Etats-Unis et Israël, l’adhésion de la Russie à l’OTAN, que deux « coups de tournevis » suffiraient à ce que le Japon produise « trois à cinq milles ogives nucléaires dans l’année » et, évidemment, que Saddam Hussein avait des liens avec Oussama Ben Laden et Al-Qaïda (pages 96-98). Il semble également avoir accès à des renseignements particulièrement avisés : selon lui (mais il n’en produit aucune preuve) et toujours dans le même ouvrage, les attentats du 11 septembre se sont préparés dès l’été 1999 et des financiers malais et indonésiens étaient dans la confidence (page 99). Ce qui est sidérant, c’est qu’un tel recueil d’affabulations a été unanimement salué par les médias et reçu le prix du livre politique en 2003 (page 99).

Notre lauréat du Livre politique a depuis multiplié les propos outranciers dénués de preuves et d’arguments : sur Zapatero, Chavez, Evo Morales, les Palestiniens (il affirme tout de blanc qu’une majorité d’entre eux souhaite la destruction d’Israël alors qu’au même moment un sondage du Jerusalem Media and Communication affirme qu’ils ne sont que 11% à le faire pendant que 57% souhaitent deux Etats voisins) ou encore l’ancien directeur de l’AIEA (page 102).

 

 

 

 

 

 Origine de l'image : Wikipédia.fr

 

    La suite :

Alexandre Adler

Caroline Fourest : la serial menteuse

Mohammed Sifaoui : pourfendeur utile de l'islamisme

François Heisbourgh : qui paye la musique choisit sa partition

Philippe Val : de Léo Ferré à Troquemada

    Bernard Henri-Levy (BHL) : le seigneur et maître des "faussaires"  

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

microneedling 13/02/2014 12:44

I am happy for the share you have here for the readers like me about the society and the individuals who have made great impact towards making the world a better place. The sharing titled ALEXANDRE ADLER (THE INTELLECTUAL COUNTERFEITER is impressive.

L'oeil de Brutus 24/08/2012 08:44


Mais il ne s'agit pas ici de remettre en cause l'éloquence et l'esprit brillant de M. Adler. Bien au contraire : il s'agit de montrer comment il utilise son éqolence et cet esprit brillant pour
faire passer des contre-vérités.

Francis Julien PONT 23/08/2012 21:08


... voir à toutes fins utiles mon papier sur le poète palestinien Mahmoud Darwich sur :       francisjulienpont.over-blog.com


Cordialement.

Francis Julien PONT 23/08/2012 21:05


J'ai eu l'occasion d'inviter récemment Alexandre Adler, pour parler des printemps arabes et des nouvelles donnes au Moyen-Orient, devant le GEIP : Avis quasi unanime de nos nombreux participants
: Connaissance, analyses et réflexions très brillantes en matière de géopolitique...


Ensuite, on peut bien sûr toujours diverger sur certains sujets selon sa propre sensibilité...mais quel talent d'analyste et d'orateur !