Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Oeil de Brutus

A QUAND LE NON-CUMUL DES MANDATS DANS LES MEDIAS ?

8 Septembre 2013 , Rédigé par L'oeil de Brutus Publié dans #Idées

A QUAND LE NON-CUMUL DES MANDATS DANS LES MEDIAS ?

A QUAND LE NON-CUMUL DES MANDATS DANS LES MEDIAS ?

Lorsque l’on voit un journaliste le soir sur BFM-TV, entends sa chronique le lendemain matin aux aurores sur RMC-Info ou Europe 1 puis lit son « analyse » quelques minutes plus tard dans Les Echos[1], on peut légitiment se confronter aux mêmes interrogations que pour une personnalité politique simultanément député, maire, président d’une société d’économie mixte, vice-président de la communauté de communes, président de l’office HLM, etc. A savoir principalement :

  • Le monde médiatique ne serait-il pas sous la coupe d’un nombre très limité de personnes qui truste tous les postes et impose une pensée plus ou moins unique ?
  • En multipliant les chaires et les apparitions, quand est-ce qu’un journaliste peut trouver le temps indispensable à la recherche documentaire, l’enquête, l’analyse et la réflexion pourtant censément indispensables à sa déontologie ?

Poser ces questions, c’est déjà y répondre. Si les médias sont le 4e pouvoir – et quand on constate leur poids phénoménal dans les décisions électorale et politique on ne peut que l’affirmer – alors pourquoi seraient-ils exempts des mêmes types de régulations que les trois autres pouvoirs ? S’il l’on juge aberrant qu’un élu puisse être simultanément député, maire, président d’une société d’économie mixte, vice-président de la communauté de communes, président de l’office HLM, responsable exécutif d’un parti politique ou encore avocat, pourquoi en serait-il différent d’un journaliste ? Imaginerait-on un magistrat à la fois procureur, juge d’instruction et avocat libéral ?

[1] Ces pratiques ont déjà été largement dénoncées par Serge Halimi, Les Nouveaux chiens de garde, Raison d’agir 2005. Voir également l’adaptation cinématographique de Gilles Ballastre et Yannick Kergoat.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

In petto 08/09/2013 16:25

Phénomène également dénoncé par Pascal Boniface dans son livre "Les intellectuels faussaires" ...