Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Oeil de Brutus

L’anomie sociale érigée en norme (Les Nouveaux inquisiteurs)

1 Mai 2015 , Rédigé par L'oeil de Brutus Publié dans #Idées

L’anomie sociale érigée en norme (Les Nouveaux inquisiteurs)

Suite d'articles sur les nouveaux inquisiteurs et le terrorisme intellectuel

 

 

Cet ostracisme de toute forme de dissonance à la pensée unique s’étend, de bien entendu, à tous les pores de la société.

Les débats autour de la création du « mariage gay » en furent une excellente illustration. Il fut en réalité impossible de débattre sereinement (et philosophiquement n’en parlons même pas ! [i]) du sujet[ii]. L’invective des quelques extrémistes qui avaient pris l’ensemble en otage en finit par décourager, voire dégouter, jusqu’aux partisans même de la mesure[iii].

Lieu stratégique pour l’avenir de la République s’il en est, l’école est aussi clairement prise en otage par quelques idéologues pédagogistes de ministère[iv]. Coupés des réalités mais certes pas des dogmes. Comme celui du raz-de-marée numérique à l’encontre duquel nul esprit critique ne doit s’opposer, sous peine, là aussi, d’ostracisme et de censure[v]. L’école, n’est-ce pas justement ce qui devait nous ouvrir à l’esprit critique ? Hors-là ! Le pédagogisme, dont on sent bien qu’il n’est que l’avatar éducatif de la (non-)pensée libérale-libertaire, se porte au même niveau de tolérance que l’ensemble de la soupe idéologique dont il est issu. Et ici aussi, on trouvera de zélés éditorialistes, bien mâtiné d’esprit de cour, se faire le relais de la pensée unique, comme celui du Point, pour qui  « l’abolition des notes » s’inscrit dans la longue suite du « progrès », « comme l'abolition des sacrifices humains, comme l'abolition de la peine de mort, comme l'abolition de l'esclavage, comme le droit de vote des femmes, comme l'abolition des châtiment corporels »[vi]. Une sortie qui se passe de commentaires, mais qui en dit long sur le niveau de nuance et de réflexion de son auteur.

Mais derrière ces débats sociétaux qui, au vu des circonstances actuelles, pourrait apparaître comme secondaires[vii], c’est une véritable entreprise de déconstruction, que dis-je de démolition, qui est entreprise à l’égard de tout ce qui représente, dans l’esprit de quelques idéologues de bazar – héritiers d’un Mai 68 qui, s’il a échoué à prendre le pouvoir, prétend tout de même régenter la société -, le passé, dussent-il pour ce faire revenir à des organisations sociales que, telle la féodalité[viii], l’on croyait révolues. Car c’est bien de cela dont il s’agit : construire « l’homme nouveau ». Maoïstes et autres trotskystes reconvertis en néolibéraux libertaires n’ont finalement pas tant changé. Sans aucune nuance, sans aucune analyse de ce qu’ils ont pu apporter de généreux comme de néfaste, sont jetés aux orties de l’histoire, religions (sauf celles des minorités)[ix], famille, Grands hommes[x], France[xi]. Surtout France. Tocqueville s’est finalement trompé : la démocratie postmoderne a accouché non pas d’une dictature de la majorité mais d’une tyrannie des minorités. Les minorités hurlantes. Revendicatives tant qu’il en rapporte.

 

Retour au sommaire


[i] Je fût pour ma part ciblé par de véritables attaques en règles sur les réseaux sociaux à la publication d’une simple recension d’un chapitre, évoquant la théorie du genre, de l’ouvrage philosophique de Dany-Robert Dufour : l’œil de Brutus, Approche philosophique de la théorie du genre à partir de la pensée de Dany-Robert Dufour, 03/02/2014.

[iv] Sur le sujet, suivre les blog Bonnet d’âne et La vie moderne.

[vi] La pégagogie “gauchisante”,  Loys Bonod, Marianne, 3 Décembre 2014.

[viii] Lire L’œil de Brutus, néolibéralisme et féodalisme, 12/02/2014.

[ix] « Critiquer le judaïsme, c’est risquer d’être accusé d’antisémitisme et « donc » de national-socialisme ; au Danemark, quelques caricatures du prophète mettent en ébullition le Monde arabe ; dire des religions tribales qu’elles sont « primitives », c’est risquer de se voir traiter d’impérialiste et de chauviniste. Mais face au christianisme, tout est permis. Plus les autorités religieuses chrétiennes se confondent en excuses (pour les croisades, l’Inquisition, le colonialisme, la collaboration avec le fascisme, les écarts de certains prêtres, etc.), et plus elles se discréditent au lieu de s’humaniser ; effet pervers de la bonne volonté … alors que d’autres religions gagnent de plus en plus en crédibilité spirituelle en Europe sans pour autant affronter leur passé » , David Engels, Le Déclin, La crise de l'Union européenne et la chute de la République romaine, Editions du Toucan 2012, page 114

[x] Lire L’œil de Brutus, Le Relativisme absolu et les grands hommes, 12/02/2012.

[xi] Lire :

Que fera Jason Bourne (les identités effacées, vue par Henri Hude), article d’Henri Hude repris sur l’œil de Brutus, 23/02/2015 ;

Leçon d’histoire pour les générations futures, Marc Rameaux, billet invité de l’œil de Brutus, 14/02/2015.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article