Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Oeil de Brutus

La gauche et le postmodernisme (Conclusion de Dany-Robert Dufour sur Le Divin marché).

21 Mars 2015 , Rédigé par L'oeil de Brutus Publié dans #Lectures

La gauche et le postmodernisme (Conclusion de Dany-Robert Dufour sur Le Divin marché).

 

Suite des recensions sur l’ouvrage de Dany-Robert Dufour, Le Divin Marché (Denoël 2007)

 

En conclusion, Dany-Robert Dufour relève la « totale cécité critique » de la gauche de la gauche dans l’établissement de la religion du marché, notamment de par ses tendances libertaires (page 403). Et la gauche « classique » ne vaut gère mieux : « nous eûmes donc une gauche mille, postmoderne, laxiste, sociale-libérale (affirmant tout et son contraire), parfaitement représentée par un François Mitterrand, florentin peut-être, insaisissable à coup sûr » (page 404). « Quant au communisme, ou plutôt ce qu’il en reste, il n’a pas encore saisi pourquoi il a été évincé de l’histoire alors que cela se comprend en une phrase : ce n’était qu’un produit dérivé de l’économisme … qui avait rejeté ce qui faisait prospérer l’économie, le marché, et l’avait remplacé par la coercition permanente. » (page 404). On se retrouve donc dans une situation pour le moins paradoxale avec « des gauchistes qui, par libertarisme, ont donné un appui au libéralisme, des communistes bornés par un archaïque économisme foncier, des socialistes prescrivant un simple traitement social du laisser-faire économique tout en étendant le laisser-faire dans la culture, une droite désormais convaincue de libéralisme, mais tentant de le masquer sous une couche de populisme s’efforçant de ressembler à du républicanisme. » (page 405).

 

 

Lire également

le 1er commandement (le rapport à soi, tu te laisseras conduire par l'égoïsme).

Le 2e commandement (Le rapport à l’autre, tu utiliseras l’autre comme un moyen pour parvenir à tes fins).

Le 3e commandement (Le rapport à l’Autre, tu pourras vénérer toutes les idoles de ton choix, pourvu que tu adores le Dieu suprême, le Marché !)

Le 4e commandement (tu ne fabriqueras pas de Kant-à-soi visant à te soustraire à la mise en troupeau).

Le 5e commandement (Le rapport au politique, tu combattras tout gouvernement et tu prôneras la bonne gouvernance)

Le 6e commandement (Le rapport au savoir : tu offenseras tout maître en position de t’éduquer).

Le 7e commandement (tu ignoreras la grammaire et tu barbariseras le vocabulaire).

Le 8e commandement (Le rapport à la loi : tu violeras les lois sans te faire prendre).

Le 9e commandement (Le rapport à l’art : tu enfonceras indéfiniment la porte déjà ouverte par Duchamp !).

Le 10e commandement (Le rapport à l’inconscient : tu libéreras tes pulsions et tu chercheras une jouissance sans limites !)

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article