Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Oeil de Brutus

Le gouvernement en guerre contre les familles ?

29 Septembre 2014 , Rédigé par L'oeil de Brutus

Le gouvernement en guerre contre les familles ?

Le gouvernement en guerre contre les familles ?

 

La décision laisse pantois : le gouvernement Valls a décidé de diviser par trois la « prime de naissance » (à partir du 2e enfant) et par deux la durée légale du congé parental accordé aux femmes. En sus, les aides aux gardes d’enfants seront diminuées pour les ménages les plus « aisés » (reste à voir comment ce gouvernement défini « aisé »)[i].

Sans revenir sur les débats qui ont largement animés le « mariage pour tous » ou l’ABCD de l’égalité, c’est à se demander si François Hollande et ses sbires n’ont pas ouvertement déclaré la guerre aux familles. Dans un contexte déjà tendu, ces dernières mesures font l’effet d’une véritable provocation.

Et tout cela pourquoi ? Pour obtenir 700 M€, soit même pas 5% du déficit de la sécurité sociale (près de 15 milliards €) …

Mais la vraie question est sans doute : pour qui ? Pour donner des gages à Bruxelles et à sa doxa néolibérale austéritaire de réduction des déficits à tous prix ?

La France conserve un atout majeur sur le continent européen : sa démographie dynamique qui lui offre une population jeune, donc à priori plus dynamique et surtout plus à même de financer son modèle social et de préserver les équilibres sociétaux. Et cette démographie doit beaucoup à la politique familiale mise en place à la sortie de la 2e guerre mondiale (même si, bien sûr, d’autres facteurs l’expliquent). Même cela, François Hollande, destructeur en chef aux ordres de la technocratie bruxelloise et de ses amis « financiers » à qui il faudra bien rembourser, quoi qu’il en coûte, les montages de dettes (pas forcément légitimes …) accumulées pendant les quatre dernières décennies, a décidé de le détruire. Le tout par des mesures annoncées à l’emporte-pièce, sans vision d’ensemble (on aurait pu construire un large débat autour de la manière dont nous voulons faire évoluer notre politique familiale, mais de cela nenni).

Et quel sera l’effet à court et moyen terme ? Ce ne sont certes pas 700M€ qui vont peser lourd face aux 2000 milliards d’euros de dettes. Par contre, cela pèsera lourd sur les budgets des ménages, donc de leur consommation, et, in fine, sur l’activité économique et donc l’emploi. Quelqu’un au PS a-t-il jamais entendu parler du multiplicateur keynésien ?

 

 

 

 

 

Illustration : Marisol Touraine, ci-devant ministre des affaires « sociales », de la Santé et du « droit des femmes » (beaux artifices de novlangue …). Origine : Europe1.fr

 

 

 

[i] Dans le même temps, de nouvelles coupes sont prévues dans les dépenses des hôpitaux et la CSG sera relevée pour les retraités les plus « aisés ».

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

ff 19/06/2015 04:01

Que l'etat arrete de financer les placement abusif qui coute une fortune a l'etat victime du bisnes social au bou du compte on pousse ne enfant a la revolte et la delinquance

La vérité qui dérange 05/10/2014 17:23

le gouvernement Valls a décidé de diviser par trois la « prime de naissance » (à partir du 2e enfant), de divisé les familles également par la privation abusive d'enfants de charge aux pères par la diffamation sans autre preuves attesté des bla bla des mères abusive et des juges complices qui ferons primé l'abus de trop de manipulatrice d'enfants contre leurs pères (CIBLE),sa cause d'anti homophobie se permettant l'hétérophobie parentale surtout sur les parents de sexe masculin a 83% sa veux faire la guerre au parents et aux familles de la part du gouvernement pour continué la théorie du genre à la najat valaud belkacem qui n'oserait même pas proposé ce genre de délire au Maroc sont lieu de naissance en bref dans ce gouvernement on peu généré du fric sur le dos des familles divisé par l’ordre gouvernementale sa dérange pas grand monde sa génère des milliard d'euro la suppression de droit d'un père ou d'une mère d'enfants dans des tas de placement abusif d'enfants dont la souffrance n'importe que pas du tout dans l’esprit gouvernementale c'est la rentré de fric qui compte uniquement des enfants meurs de la souffrance séparative par suicide ceci reste censuré gravement c'est comme l'inceste féminin parentale sa aussi sa reste censuré dans ce pays, bref la soit disant indépendance de justice qui ne la jamais été indépendante qui a trois ministre de la femme qui détruise l'image du bon père en continuité uniquement et reste le plus gros foutage de gueule de tout les temps et un crime contre toute l'humanité dévié toute les réponses pour ne pas savoir comprendre le concret et actuelle n'est que votre vu d'esprit en attendent les enfants sont privés par millions de bon pères et ceci ne dérangera pas ceux qui empoche de l'argent a faire ce genre de souffrances gratuite par toute abus d'autorité !

le vérité qui dérange 04/10/2014 08:43

Stop à la mauvaise manipulation des enfants d'un parent contre l'autre parent sans pénalité dans le monde entier il faut pénalisé le parent maltraitant sur la psychologie de l'enfant qui est traumatisé de devoir poussé a ceci détesté sont autre parent STOP L'injustice et L'impunité !

le vérité qui dérange 04/10/2014 08:41

quand les mamans perdre un euro c'est comme si on leur privais de charge d'enfants un mais quand un père perd la charge d'enfants aux profit de mamans abusive qui prime de tout de la pension alimentaire pour le coiffeur pour beaucoup d'abusive d’ailleurs, et d'enfants par dessus de marché faudrait arrêté de gindre pour des mères qui souvent sans l'argent d'ex et du compagnon donc double paye un trouve toujours ne jamais en avoir assez pouvons nous les papas en dire autant j'en doute plus que fortement !

EZRA 04/10/2014 10:13

A la lecture de votre article, je ne crois pas que vous ayez compris le sens de la décision du gouvernement, il ne s'agit pas de pensions alimentaires et des mères divorcées!!

EZRA 30/09/2014 07:39

Moi je, Président, il devait en faire des choses!!! nous voyons le résultat des décisions de ce couard et ses sbires, ennemi de la finance? certainement pas. Ennemi du peuple oui, des gens modestes, ils sont les plus nombreux en France, alors il n'y a qu'a se servir, quelle honte, ils sont en train de casser le modèle social Français, sans vergogne, par contre leurs avantages il ne les touchent pas. Le PS aura toujours trahi, une constante.