Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Oeil de Brutus

Dexia et l’économie-casino au (dé)service des collectivités locales

21 Août 2014 , Rédigé par L'oeil de Brutus Publié dans #Lectures

Dexia et l’économie-casino au (dé)service des collectivités locales

Dexia et l’économie-casino au (dé)service des collectivités locales

 

Billet également publié sur Gaulliste libre

 

L’ensemble des faits relatés ci-après sont extraits de La Caste cannibale de Sophie Coignard et Romain Gubert (Albin Michel 2013).

 

 

Comme de nombreuses autres collectivités, Saint-Cast-le-Guildo (Côtés d’Armor, 3 400 habitants) s’est vu offrir, par Dexia, des prêts absolument incompréhensibles du profane.

Cela a commencé en 2004 avec « TIPTOP EURO » (!), un prêt fixe à 4,64% si l’EURIBOR est inférieure à 5,50% et à la moyenne de celui-ci sur les 12 derniers mois plus 0,15% s’il dépasse ce seuil. Tout juste un an plus tard, Dexia revient à Saint-Cast pour remplacer TIPTOP EURO par EUROTECH, celui-ci indexé sur la différence entre l’EURIBOR et le TEC10 (l’indice moyen des rendements des bons du Trésor français à 10 ans). La formule du taux laisse songeur puisqu’il s’agit de 2EUR12M postfixé-TEC10 +2,47% pour les 15 premières années puis EUR12M posfixé +0,10% pour les 9 suivantes ! En pratique, c’est un outil spéculatif entre les taux courts et les taux long, autrement appelé « produit de pente ». 9 mois plus tard, rebelote, Dexia remplace EUROTECH par TOFIXOVERTEC qui est un taux fixe pendant à un an (soit jusqu’aux municipales qui arrivent …) à 3,64% puis variable pendant 22 ans à EUR12M + (EUR12M-TEC10) +2,67%. En janvier 2007, Dexia vient proposer une nouvelle recette miracle : Taux fixe – Dual Euro / CHF, un crédit qui spécule sur la parité euro – franc  suisse. Tant que reste supérieur à 1,44 franc suisse, le taux reste fixe, mais dès lors qu’il passe ce seuil, le taux peut grimper jusqu’à 22% ! Le problème c’est que c’est bien ce qui va se passer. Le nouveau maire décide alors d’attaquer Dexia en justice. Et qui est l’avocat de Dexia ? Celui qui, justement, stigmatise les gabegies en tous genres des collectivités publiques et de l’Etat, Nicolas Baverez. Il faut dire que son employeur les a bien aidés à plonger dans l’abîme de la dette publique tant décriée …

 

Pour retrouver les autres articles sur La Caste cannibale :

 

A lire également, la série d’article sur L’Oligarchie des incapables.

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

en savoir plus 25/08/2014 03:58

Je vous félicite pour votre critique. c'est un vrai exercice d'écriture. Développez

. Dans Plombiers questions de nuit, vous avez un service en changement où il a mieux à faire des serrurier paris parisiennes. Comme l?extérise Michel Serrure. Serrure) Contact enregistré Agrave; serrurier paris paris serrurier paris pas cher ouvez commande cylindre, refaires et des techniciens, nous interventions de temps pour un dépanner tous le vide, remplacer un cylindre un services qualifi& Eacute. Dans le 1er artisan expert se dédommagés.