Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Oeil de Brutus

Cet euro qui ne nous protège … pas ! (bien au contraire)

13 Juin 2014 , Rédigé par L'oeil de Brutus Publié dans #Idées

Cet euro qui ne nous protège … pas ! (bien au contraire)

Billet également publié sur Gaulliste libre.

Même les libéraux commencent à taper dur sur la monnaie unique. Certes, Charles Gave et son Institut des Libertés s’étaient attelés la tâche il y a déjà plus de dix ans. Mais le dossier très complet qu’ils ont publié a le mérite d’enfoncer le clou, même s’il souffre évidemment d’un biais idéologique libéral évident, déjà mis en exergue par Laurent Pinsolle (je ne reviens donc pas sur ce point).

Chiffres à l’appui, l’Institut des Libertés nous démontre l’inanité complète et l’absurdité intrinsèque de la monnaie unique. Parmi, ces chiffres et tableaux un seul résume tous les autres : ceux de la croissance.

Cet euro qui ne nous protège … pas ! (bien au contraire)

On nous avait promis un « euro qui protège » et qui apporterait entre 1 et 1,5% de croissance. Le résultat est aux antipodes. L’on voit ainsi très bien qu’avant la mise en place de l’euro (période 1988-1998), la croissance de la future zone euro tient encore dans la norme[i]. Dès la mise en place de la monnaie unique (1999-2008), la zone euro commence à décrocher, y compris vis-à-vis des pays européens qui ne l’ont pas adoptée. Et surtout, alors même que l’euro était présenté comme un filet anti-crise, le résultat des années 2008-2013 présente bel et bien la zone euro comme le boulet de l’économie mondiale : sur ces 6 années de crise, elle est la seule zone monétaire en récession. In fine, sur ses 14 ans d’existence (1999-2013), la zone euro est largement dernier de la classe des pays développés. La raison en est simple : comme je l’avais déjà montré, l’euro porte dans ses gènes la déflation, l’austérité néolibérale la plus abrupte, l’écrasement des salaires et la course au moins-disant fiscal et social. Nous faudra-t-il encore une décennie perdue ?

Précisions apportées par un aimable lecteur (merci à lui) :

Quand on consulte le taux de chômage des 34 pays regroupés au sein de l’OCDE, on constate que neuf de ces pays ont un taux de chômage supérieur à 9%. 8 sur ces 9 pays dont le taux de chômage dépasse 9% ont l’euro comme monnaie (L’Espagne, la France, la Grèce, l’Irlande, l’Italie, le Portugal, la Slovaquie, la Slovénie)[ii].

Un seul autre pays de l’OCDE a plus de 9% de taux de chômage c’est la Pologne, qui est dans l’union européenne avec sa monnaie nationale dont la situation s’améliore 1,6% de croissance en 2013 contre récession de 0,4% en zone euro[iii].

La croissance moyenne des pays de l’union européenne (une dizaine) qui ont conservé leur monnaie nationale est maintenant plus rapide que la croissance moyenne de la zone euro. Si on regarde dans la période allant du 31 mars 2013 au 31 mars 2014 on constate que les seuls pays de l’union européenne qui sont signalés comme étant en récession durant cette période (de reprise relative de croissance) ont l’euro comme monnaie. Il s’agit de l’Estonie, de la Grèce, de l’Italie, de Chypre, des Pays-Bas, de la Finlande. Aucun pays de l’Union européenne ayant sa monnaie nationale n’est en récession durant cette période[iv].

[i] A noter que dès avant sa mise en place, les politiques de convergence imposées par la préparation de l’euro (notamment la politique du « franc fort ») avaient déjà eu un impact négatif sur notre économie et notre industrie.

[ii] http://www.statistiques-mondiales.com/chomage_ocde.htm

[iii] http://bourse.lesechos.fr/infos-conseils-boursiers/actus-des-marches/infos-marches/pologne-croissance-de-1-6-en-2013-acceleration-en-vue-947048.php

[iv] http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_PUBLIC/2-04062014-AP/FR/2-04062014-AP-FR.PDF

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Angel Xp 14/06/2014 11:52

" même s’il souffre évidemment d’un biais idéologique libéral évident "

Malheureusement vous n' avez pas les compétences pour affirmer cela ( comme Laurent Pinsolle )
Les pays qui caracolent en tête des stats de croissance, de santé financière et d' éducation sont libéraux. Les jeunes diplômés migrent d' ailleurs vers ces pays.

Quand vous gagnerez de l" argent avec vos prédictions économiques tout en guerroyant en première ligne des marchés ( en plus d' avoir lu et compris de grand auteurs libéraux ) alors vous pourrez affirmer de tels inepties. Mais pour le moment ceci est hors de portée intellectuelle des keynésiens.

L'Oeil de Brutus 17/06/2014 22:20

Je constate donc que vous êtes définitivement à court d'arguments et fuyez le débat ...
Mis "à genou" comme ça, je vivrai centenaire.

Merci de vous inquiéter de la bonne santé de mon blog, mais il n'y a pas de quoi : il a manifestement plus d'amateurs que votre camarade Angel Xp.

Wesh Bob 17/06/2014 11:39

@ L' Oeil de Brutus : Vu la vacuité de votre " argumentation " je me demande si ca vaut la peine que je réponde. Il suffit d' un peu de connaissance pour vous mettre à genou.

C' est peut-être pourquoi il n' y a que les âmes en peine qui lisent votre blog.

L'Oeil de Brutus 16/06/2014 22:55

@Angel Xp. Je suis allé faire un tour rapide sur votre blog. Il y a des choses intéressantes (je n'ai pas dit que j'étais d'accord ...). Si je trouve un peu de temps, j'irai y faire une analyse plus détaillée. Ne serait-ce que pour vous apporter la contradiction ! :)

L'Oeil de Brutus 16/06/2014 22:48

Alors c'est cela votre rêve ? un monde composé de micro-Etats parasites fiscaux ? Sauf que votre théorie ne marche pas : pour que les passagers clandestins s'en tirent bien, il faut qu'il y en ait d'autres qui rament.

vous n'avez pas compris ma critique du classement de l'Heritage Foundation. Ce n'est absolument pas le fait de prendre en compte des éléments autres que purement économique (bien au contraire). C'est le fait qu'une partie de ces éléments sont purement subjectifs. Donc on peut leur faire dire ce que l'on veut (ne serait-ce qu'en jouant sur les coefficients de pondération). Cette fascination des chiffres et des classements n'a aucun sens. Il y a d'ailleurs de nombreux libéraux (notamment Hayek) qui la dénonce. Sur le sujet, je vous conseille tout particulièrement Nassim Taleb, un libéral qui a au moins le sens des réalités et du pragmatisme, sans se laisser porter par les dogmatismes (une espèce bien rare).

J'aime beaucoup votre façon de jouer sur les mots entre libéral et social-libéral. Vous n'êtes décidément pas à une contradiction près. A partir de quand les prélèvement obligatoires ne génèrent pas trop de distorsions des prix ?

Je n'ai jamais dit que la croissance du Canada ou de l'Australie provenait exclusivement de leurs matières premières. Sauf que cela aide tout de même fichtrement bien. Vous pourriez au moins d'admettre.

Comment faites-vous un classement de l'innovation ?

Si la Suisse fait jouer de la planche à billet pour empêcher une envolée des cours de sa monnaie, alors elle fausse le marché. Et c'est donc anti-libéral. C'est tout.

enfin, je n'avais jamais prétendu que la France était un pays de Cocagne où il ne fallait rien changer. Notamment en matière fiscale. voir ici (il y a notamment quelques mesures que, normalement, ne désavouerait pas un libéral - par exemple sur les niches) : http://loeildebrutus.over-blog.com/article-pour-une-reforme-radicale-de-la-fiscalite-65357242.html


Si vous jaugez l'intelligence des gens à l'argent qu'ils gagnent (et ceci dit vous ne savez rien ni de mes revenus, ni de leur origine ...), vous-mêmes vous vous situez à quel niveau ? Celui de Ribéry ? de Nabilla ? de Cyril Hanouna ? de Liliane Bettencourt (femme la plus riche de France, qui pour ainsi dire n'a jamais travaillé de sa vie) ?

Wesh Bob 16/06/2014 20:25

@Angel Xp: oui j' y étais je suis en école d' ingénieur à polytech. Je ne suis pas vraiment actif comme vous le pensez. Je vous ai envoyé l' URL de mon facebook. Depuis que j' ai assisté à la conférence de Charles Gave, puis la votre c' est clair que les libéraux sont de très loin au dessus du reste.